Les Amis des Animaux a.s.b.l.

Nos animaux à parrainer

Certains de nos chiens et chats ne sont pas/plus à adopter simplement parce qu'ils sont trop vieux, qu'ils nécessitent des soins spécifiques ou qu'ils ne supporteraient pas un nouveau transfert vers une nouvelle famille. Ils finiront ainsi leurs jours chez nous pour y couler des jours paisibles.
Nous gardons également les animaux qui nous ont été confiés par leurs maîtres décédés, ceux-ci demandant expressément de ne pas les mettre à l'adoption, en raison de leur âge ou de leur état de santé.

Eux aussi ont besoin de vous et ils sont proposés au parrainage.

Le montant mensuel du parrainage est libre. Il vous suffit d'établir un ordre permanent via votre banque et d'y indiquer, en référence, le nom de l'animal choisi. Vous recevrez une carte de parrainage avec la photo de votre filleul.

 

Pour tous renseignements : 064/55.58.98

(les lundis, mercredis, jeudis et samedis, de 11 à 14 h, les mardis et vendredis de 13 h à 14 h 30, du lundi au vendredi, de 16 h à 18 h).
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)
CHATTERIE
Adeline Sillien et Laurence Dupont pour l'ensemble de la chatterie, ainsi que M. Mme P. Lauwers-Dewez.
OLAF

Souvenez-vous ! Olaf, dit Dondon était un merveilleux petit chaton pris dans un piège. Sa patte avant a dû être coupée alors qu'il n'avait que quelques mois.

A l'âge adule, Dondon est devenu très indéendant et moins câlin. Après avoir tenté de lui trouver une famille d'adoption nous avons décidé de le garder au refuge où il va et vient à sa guise.

simba Simba
Hello
C'est moi le vieux matou grincheux et un peu associal.....
Plus de 5 ans que je vivais dehors à la merci du bon cœur du voisinage....
Arrivé dans ma famille d'accueil.....
Celà n'a pas été facile....
Il a fallu m'isoler plusieurs semaines parce que je n'aimais pas trop le contact avec les autres.....
Je n'aimais pas trop les câlins non plus 😱
Mais ma maman a eu beaucoup de patience....
Et petit à petit.... Je me suis laissé faire....
Les câlins sur les genoux... La cohabitation avec les autres....
J'aime encore pointer mon bout de nez dans le jardin.... Au Soleil.....
Il ne me reste plus beaucoup de dents....
Et je suis très âgé aussi.....
Je n'aspire qu'à de la tranquillité.....
J'ai vécu beaucoup de choses..... Ici j'ai retrouvé des repères..... Et d'autres changements me perturberaient.....
magnum

Magnum, Magnum était un chaton heureux jusqu’au jour où il fut adopté par une grande famille aux nombreux enfants. Le jeu préféré de nos chères têtes blondes était de courir après le chat jusqu’à le rendre complètement dingue. Celui d’entre eux qui parvenait alors à l’attraper avait gagné le "jeu". Un jour, les enfants le coincèrent dans les toilettes. Magnum, fou de peur, se réfugia dans la cuvette des WC. Les enfants eurent alors l’idée, hilarante selon eux, de tirer la chasse, encore et encore jusqu’à faire sortir l’animal. Ce sont des choses qui ne se disent plus à notre époque mais je vous donnerai quand même le fond de ma pensée : il y a des claques qui se perdent.

Le martyr de Magnum atteint son apogée quand nos petits anges de douceur le coursèrent jusqu’à le forcer à fuir par des taques de cuisson électriques et allumés. Les pattes brulées, hyper craintif, Magnum fut rapporté à sa famille d’accueil tel un jouet cassé passé de mode. Et le père eut encore le culot de se plaindre de l’agressivité du chaton vis-à-vis de ses enfants ! Mais oublions ce triste sire et ses gamins mal éduqués. Pour le plus grand bonheur de Magnum, ils sortent de son histoire.
Aujourd’hui, Magnum est devenu un bon gros matou, très amitieux avec les siens, en particulier avec les plus jeunes pour qui il est le grand frère protecteur. Avec les humains, par contre, le lien a été rompu. Magnum reste un être fragile traumatisé par ce qu’il a vécu : hypersensible, le moindre bruit l’inquiète. Avec patience et douceur, Sa famille d’accueil a réussi à reprendre contact avec lui mais le lien créé est ténu. Qu’un étranger pénètre dans la demeure et Magnum prend ses pattes à son cou et fuit vers le coin le plus inaccessible et le plus sombre possible de la maison où il se cachera paniqué tremblant de peur comme si un orage s’abattait sur lui.
Magnum réussira peut-être un jour à accorder à nouveau sa confiance aux hommes. Mais il nous faudra la mériter.

figaro Helias, rebaptisé Figaro
mandarine Mandarine (ex. Blanquette),
DARWIN

L’adoption de Darwin dura une demi-journée. Un matin, un couple se présenta. Ce fut le coup de foudre. Le chat correspondait parfaitement à leurs attentes. Ces personnes adoptèrent Darwin directement, ils repartirent... et le ramenèrent le soir même : ils avaient oublié qu’ils partaient le lendemain en vacances.
Nous pourrions nous gausser de leur étourderie ou leur reprocher de préférer des vacances à la joie d’accueillir un nouveau membre de famille dans leur foyer mais il faut bien le dire depuis 34 ans que notre association est fondée, nous avons été témoin de ce genre de comportement si souvent que nous ne nous en étonnons plus.

Par contre, là où l’attitude de ce couple nous répugne, c’est dans le traitement infligé à ce pauvre Darwin. Imaginez le petit chaton. Libéré dans la maison, un nouveau monde s’ouvre à lui. Il court, il joue, il se cache. Monsieur refuse d’attendre que Darwin se calme : il lui bondit dessus. Le chaton prend peur, il fuit. Toute la journée ainsi ces jeunes gens courent après l’animal jusqu’à perdre sa trace. C’est que le chaton s’est réfugié dans les replis du divan. Fatigué, inquiet, Darwin s’est endormi. C’est là que le couple le retrouve. Et au lieu de le prendre en douceur, voilà qu’ils sautent de tout leur poids sur le meuble, coincent le chaton dans les coussins, l’y maintiennent serré jusqu’à presque l’étouffer, l’enroulent dans un essuie de bain et le fourguent ainsi dans une cage pour nous le ramener. Disons-le franchement : c’est un chat à moitié mort qui fut rapporté à la famille d’accueil ! Comprenez notre colère !
Le pauvre Darwin fut soigné avec beaucoup de douceur et tendresse. Affolé et paniqué, il fut longtemps impossible à approcher. Il a pris goût aux espaces libres. Dans une maison, il est constamment sur le qui-vive et détale comme un lapin au premier bruit suspect. En extérieur par contre, Darwin est un chat épanoui à la demande de caresses mais qui refuse toujours d’être pris dans les bras. Il n’en reste pas moins un animal super gentil que sa famille d’accueil décrit comme un "amour de chat".

MATTEO Mattéo,
petite chose Petite Chose,
à venir

Apple est née d'une maman sauvage et est très peureuse.  Elle est arrivée en famille d'accueil avec un autre chaton qui était très sociable. Grâce à lui, elle a appris à faire confiance à sa maman d'accueil, mais malheureusement ça ne s'est pas étendu aux autres humains. Elle fuit au moindre mouvement (même les miens), se cache dès que quelqu'un d'autre se trouve dans la maison.  Elle adore les câlins en tête à tête à côté de sa maman d'accueil ,au calme mais ne supporte pas d'être prise. Heureusement qu'elle n'est jamais tombée malade même ses vaccins sont une vraie galère à faire.  
Et en plus, elle n'est pas propre et souvent en conflit avec d'autres chats. Mais l'avoir sauvée de la rue et ses quelques moments de câlins nous suffisent.

LUNETTE

Sont arrivés en urgence 5 "vieux" chats de 16 ans !

 

Les mettre à l'adoption nous semble difficile; pas contre, leur parrainage est possible

 

La maman est hélas maintenant aveugle mais a trouvé ses repères dans sa famille d'accueil.!

 

Votre coeur flanche malgré tout pour l'un d'eux ? Contactez-nous pour son adoption éventuelle.

 

 

 

4806 Lunette 2
4805 - Lytchi
lunette
'!àç
4810 - Myrtille
4811 - Boule
myrtille
boule
QUIZY

Bonjour, moi c’est Quizy. Je ne suis plus toute jeune, la vétérinaire a estimé que j’ai plus de 10 ans. J’ai vécu de très nombreux mois dehors livrée à moi-même. Cette vie de chatte errante a été très dure et mes reins en paient maintenant le prix fort. J’ai une insuffisance rénale chronique donc j’ai besoin d’un médicament à vie et d’une nourriture adaptée. J’adore les humains et leurs caresses. Je viens me frotter aux genoux pour avoir de l’attention. Je ne sais pas combien de temps il me reste à vivre, je suis fragile donc il a été décidé de me garder à vie dans ma famille d’accueil. Mika et Sophie sont formidables avec moi, ils m’ont ouvert leur foyer et leur cœur.

 

Marraine : Candice Denuit.

 

Quizy nous a quittés en février 2019, victime d'une insufissance rénale.

eden

 

Eden, jeune femelle née en 2013, aurait pu rejoindre une nouvelle famille si elle avait été propre. Comme ce n'est pas le c, nous préférons la garder, d'autant plus qu' cest un petit coeur à conquérir, la patience devait donc être au rendez-vous.

 

lola

Moi c'est Lola
J'ai apparemment vécu longtemps dans la rue....
Quand j'ai été capturée.... J'avais des petits et j'étais mal en point.....
J'ai été stérilisée et il a même fallu m'enlever plusieurs dents....
Il m'a fallu toute une année pour que ma maman d'accueil puisse me caresser....
M'emmener chez la vétérinaire pour mes vaccins......
J'ai un grand âge.....
Le moindre changement me perturbe plusieurs jours voire plusieurs semaines....
J'ai besoin de calme.... De mon petit coin.....
J'ai malgré tout fait beaucoup de progrès....
Mais une nouvelle famille.... Ne me serait pas bénéfique.....
Je mets trop de temps à m'adapter et vu mon âge.... Maman d'accueil préfère me garder en all inclusive.....
Voilà mon histoire

 

Marraines : Michèle Delescluse

 

LOLA

javotte

Javotte, petite femelle qui aurait pu convenir à une famille sans enfants en bas âge, et sans chien car elle est très méfiante vis à vis d 'eux...

Malgré tous les efforts de sa famille d'accueil Javotte reste méfiante des humains et chaque tentative d'adoption s'est soldée par un échec.

Nous avons donc décidés de la garder à vie dans sa famille d'accueil.

 

Marraine : Véronique Poliart d'Ecaussinnes.


 

PHILO

Philo avait été adoptée et coulait des jours heureux auprès de son adoptante.

Hélas, celle-ci est décédée et Philo nous est revenue.

Née en 2008, mais fort indépendante, Philo n'a pas eu e bonheur de retrouver un foyer.

Elle aussi restera chez nous à vie.

 

Marraine : Marie-Aline Dath. et Michèle Delescluse

MINUTE

La captivante Minute, croisée type Labrador, est une super chienne, propre, sage, et qui s'entend avec ses congénères.

De retour après deux années passées au près de ses adoptants, suite aux problèmes de santé de l'un d'eux, Minute a développé de l'hyper-attachement et nous a donc été présentée comme jalouse. Mais après quelques jours au sein de la troupe, elle s'est avérée être une crème, qui aime jouer et faire des gros calins. Elle s'est très vite adaptée et a intégré avec douceur ( main de fer dans un gant de velours) , la place de chacun. Elle aime la présence de son humain mais les absences ne la contrarient pas.

L'évolution de ces dernières semaines laisse penser que Minute a accusé un "coup de vieux" dans la mesure où la miss semble ne plus entendre tous les sons correctement et où des signes d'arthrose ont fait leur apparition.

 

Parrain : M. Derboven Charles

 

MINUTE

pia

Bien que la belle Pia née en 2014 soit très jeune, il a été décidé de la garder à vie chez nous, suite à ses graves problèmes pulmonaires.

Alisson et sa maman, famille d'accueil, continueront à bien prendre soin d'elle et à lui donner tous les câlins qu'elle demande comme vous pouvez le voir ci-contre.

 

Voici ce qu'en dit Alisson : Pia est une jolie demoiselle, avec quelques rondeurs. Elle est inégalable, impossible d'avoir un deuxième chat comme elle! Un brin caractérielle, elle peut se monter câline en vous prenant dans les bras comme un vrai diable qui se met à courir derrière vous pour vous taper le mollet... Elle a besoin de surveillance dû à ses problèmes respiratoires, une vrai furie quand nous devons lui faire son 'puff' obliger de la coincer dans un essuie avec juste la tête qui dépasse.. Elle arrive à nous pincer mais deux minutes après elle vient demander des câlins.   Des jours avec et des jours sans comme on dit! Elle a sa meilleure ennemie avec qui elle s'amuse à faire des miaulements digne d'une bagarre de rue juste pour impressionner mais par moment la demoiselle s'amuse quand même à lui sauter dessus voir même la poursuivre (elle se dit qu'elle a besoin d'une petite séance de sport)

 

Marraine : Mme Derboven Nathalie.

 

PIA

ulysse

Ulysse est arrivé sans crier gare un beau matin, sortant de la haie qui borde le champs en face du refuge. Il n'a jamais été réclamé

Né aux environs de 2013, il n'a jamais séduit un adoptant et pourtant, il est très attachant. Atteint d'un coryza chronique, nous préférons le garder plutôt que de le proposer à l'adoption.

 

Marraine : Mme Lehanne d'Ecaussinnes.

BOUNTY

Bonjour, moi c'est Bounty, je suis née en 2008. Au décès de ma maîtresse, j'ai été livrée à moi-même pendant plusieurs semaines dans une cave humide, noire, sans boire ni manger, entourée de détritus et de rats. Heureusement, une bénévole des Amis des Animaux m'a sauvée et reprise chez elle en famille d'accueil.
Cet épisode de ma vie m'a traumatisée et je suis restée très méfiante vis-à-vis des humains. Il a donc été décidé que je pouvais toujours rester chez Mika et Sophie, mes parents de coeur.

EUREKA

 

 

EUREKA

 

EUREKA

Quel est ce monde
Je suis né dans le froid
Les doux yeux de ma mère
Se sont clos de misère
Quel est ce monde
Où la maladie me ronge
Pour moi courir n'est qu'un songe
Que peut m'offrir l'avenir
Je voudrais tellement vivre
Quel est ce monde
Où les hommes m'offrent la mort
En réponse à mes efforts
Mais dans ce monde
J'ai croisé des yeux aimants
Où mes efforts sont gagnants
Ils m'ont construit tout un monde
Où peur et handicap fondent
Voilà mon monde
Je m'appelle Eurêka
Je ne marcherai pas
Moi je n'ai que l'amour
À offrir chaque jour

C'était moi l’estropié, le condamné
Le juste bon à être euthanasié
Je croque ces années à pleine dent
Je sens l’ivresse du soleil et du vent
Je grandis sans jamais être jugé
Ils sont admiratifs et subjugués
Nous partageons les efforts et l'amour
Créons ensemble chaque nouveau jour
Chaque caresse et bisous partagés
Chaque regard et sourires échangés
Remplacent les manques par du bonheur
J'ai oublié mes peurs et ces docteurs
J'ai explosé tous leurs grands “impossible”
Oui je m’appelle Eurêka l'invincible

Aujourd’hui la vieille dame va gagner
Malgré tout l'amour je suis épuisé
C'est notre tout dernier geste d'amour
Un dernier partage mais sans retour

Je vais dormir au pied de cet arbre
Qui se dresse si fier comme un phare
Brisant les codes et repoussant la nuit
En guidant notre amour vers l'infini

Je sais que là bas est empli de jardin
Que tout là bas la maladie s'éteint
Je sais que notre amour y reste vivant
J'espère aussi y trouver secrètement
Un peu de ce monde que vous m'avez créé
Et une fenêtre pour vous regarder

Aurevoir
Merci pour ces années partagées
Que je n'avais osé espérer
Aurevoir ma famille
Aurevoir mes amis

Eurêka
01/10/2015
05/07/2019

 

Quel est ce monde
Je suis né dans le froid
Sans comprendre pourquoi
Les doux yeux de ma mère
Se sont clos de misère
Quel est ce monde
Où la maladie me ronge
Pour moi courir n'est qu'un songe
Que peut m'offrir l'avenir
Je voudrais tellement vivre
Quel est ce monde
Où les hommes m offrent la mort
En réponse à mes efforts
Mais dans ce monde
J'ai croisé des yeux aimants
Où mes efforts sont gagnants
Ils m'ont construit tout un monde
Où peur et handicap fondent
Voilà mon monde
Je m'appelle Eurêka
Je ne marcherai pas
Moi je n'ai que l'amour
À offrir chaque jour
Je m'appelle Eurêka
Je peux vivre heureux comme ça
Dans ce monde fait pour moi

 

Eureka est né en août 2015 et souffre d'une ataxie cérébelleuse sévère. C'est le typhus de sa maman qui l'a atteint intra-utérin. Il est en bonne santé mais ne marchera probablement jamais.

 

Il est installé dans sa F.A. de coeur qui a adapté un environnement à son handicap.

 

Il a aussi besoin de soins spéciaux et de médicaments à vie.

(Dossier 1179 - aucune adoption possible, mais il restera chez nous toute sa vie).

 

Marraines : Véronique Herregodts de Braine-le-Comte et Delphine Gering de Trazegnies.

 

 

ZORRA

Zora est née début 2014 et cependant elle ne sera jamais mise à l'adoption : elle a été amputée de 2 phalanges à deux pattes et de 1 phalange à une 3ème patte. Cette même patte a été fracturée.

Elle gardera une boiterie et une difficulté à se déplacer, mais elle a gardé un caractère très amitieux et couvre de bisous tous ceux qui veulent la caresser, tout en faisant entendre un ron...ron bruyant.

Que lui est-il arrivé ? Elle a probablement été fauchée par une machine agricole lors du ramassage du foin au début du mois de juin dernier.

 

 

La photo ci-contre : le jour de l'opération.

La photo ci-dessous : le 31 juillet 2015.

 

ZORRA

 

Ses marraines et parrain : Mme De Smet Myriam et M. Mme Pahaut-Frederick

 

Un an plus tard...

 

A l'intérieur,

 

zorra

 

et à l'extérieur

 

zorra

 

En en mai 2019, après un sérieux toilettage !

 

ZORRA

l

 

 

 

 

 

 

 

Et