Aider les oiseaux en hiver :

 
mesange

Le nourrissage hivernal.

Faut-il ou non nourrir les oiseaux en hiver ? On peut se poser la question car, depuis des milliers d'années, nos amis ailés ont survécu sans que des mains amicales déposent graines, fruits, graisse autour des maisons.

Pour l'amoureux de la nature, le nourrissage des oiseaux est un excellent moyen de les observer, de les reconnaître et d'étudier leurs mœurs.

Pendant l'hiver, quand le sol est enneigé ou gelé durant plusieurs jours, les oiseaux éprouvent de la difficulté à trouver une nourriture qui leur est plus que jamais indispensable. Ils n'ont pas, comme les mammifères, la possibilité de se réfugier dans un terrier douillet, sous un tas de bois ou dans la paille d'une grange. Bien au contraire, ils subissent de plein fouet les rigueurs hivernales.

Aider les oiseaux en hiver, c'est donc leur procurer  la nourriture dont ils ont besoin pour couvrir leurs dépenses calorifiques.

La nourriture.

Savez-vous qu'en hiver les oiseaux perdent 10 à 12 % de leur poids par nuit d'hiver ? A l'abri du vent, ils gonflent leurs plumes et celles-ci prennent le rôle de couverture chauffante. Un tel procédé leur permet de survivre mais leur fait perdre 1/10ème de leur poids en calories.

Dès lors, la quête de la nourriture est absolument vitale pour les oiseaux qui doivent convenablement et suffisamment se nourrir avant la tombée du jour pour résister au froid nocturne et, au petit matin, reconstituer au plus vite les forces perdues.

Quand faut-il nourrir les oiseaux ?

Bien que notre pays soit petit, les conditions climatiques sont différentes que l'on habite la Côte ou les Ardennes. C'est pourquoi, nous conseillons de commencer le nourrissage hivernal dès les premières gelées. Le nourrissage durera jusqu'au printemps. Sauf exception, il est déconseillé de nourrir les oiseaux à la fin du printemps, en été et en automne.

Durant les mois d'été, vous pouvez penser à la fabrication des mangeoires. Ainsi, lorsque la terre sera recouverte de gel ou de neige, que graines et baies deviendront difficiles à trouver, les oiseaux trouveront chez vous la table dressée. Vous observerez à loisir, mésanges, moineaux, rouges-gorges, merles ou pinsons. Ces oiseaux, aux abords de votre maison, égaieront votre hiver.

Vous trouverez facilement dans le commerce des mangeoires "préfabriquées". Mais quelques planches, une poignée de clous, une caissette ou des pots de yaourt vides vous permettront de réaliser les vôtres à peu de frais.

Voici quelques suggestions :

1. une mangeoire-maisonnette, fixée sur un piquet
IMAGE1
2. deux pots de yaourt encastrés   dans une planche
3. une caissette suspendue à une branche
IMAGE3
IMAGE4
4. une noix de coco
5. un vieux sabot
IMAGE5
IMAGE6
6. une bouteille renversée : la hauteur de la bouteille par rapport à l’assiette creuse variera suivant la grosseur des graines        
7. une pomme coupée en deux et fixée sur une planchette elle-même attachée à une branche d'arbre au moyen d'une corde (pas de clou
dans l'arbre !)
IMAGE7
IMAGE8
  8. un carton de lait au travers duquel sera fixé un bout de bois où les oiseaux pourront prendre appui        

Que donner à manger ?

L'eau est essentielle et pourtant, on l'oublie souvent. Elle devra être fournie légèrement tiède plusieurs fois par jour, avant la tombée de la nuit. La profondeur du liquide ne devra pas dépasser 2 à 3 cm afin d'éviter une baignade mortelle. IL NE FAUT RIEN AJOUTER A L'EAU, il vaut mieux la renouveler plusieurs fois pour éviter qu'elle ne gèle. De l'eau tiède versée dans une brique chauffée au four résistera plusieurs heures au gel et fera des heureux. Quand le sol est couvert de neige, il n'est pas nécessaire de donner à boire : les oiseaux se contentent de picorer la neige.

Si vous avez un étang ou un vivier dans votre jardin, cassez régulièrement la glace (toujours au même endroit) : les oiseaux des environs profiteront rapidement et régulièrement de cette aubaine.

Comme aliment de base, vous trouverez, dans le commerce, des mélanges de graines adaptées aux oiseaux de chez nous. Vous pouvez ajouter des pépins de pommes ou de poires. Les oiseaux insectivores (ceux qui en été se nourrissent principalement d'insectes) se régaleront de matières et corps gras : lard non salé, gras de jambon, morceaux de margarine. Le pain sec finement émietté ainsi que des petits morceaux de fromage jeune ou une demi-pomme coupée feront également le bonheur de la gent ailée.

Voici quelques menus :

Pigeons, tourterelles :
maïs, froment, avoine, millet, riz cuit.
Etourneaux :
riz cuit, noix de coco, arachides moulues, vers de farine, graisses végétales, margarine, beurre, fruits, pain et fromage.
Corneilles, pies, geais :
maïs, froment, carcasse de poulet, déchets d'abattoir, fruits, pommes de terres cuites, pain, biscottes, fromage.
Grives, merles :
vers de farine, graisses, fruits, pain, fromage.
Mésanges :
tournesol, noix de coco, arachides, noix, noisettes, amandes, graisses, fromage.
Rouges-gorges :
avoine pelée, millet, vers de farine, graisses végétales.
Pinsons, verdiers :
tournesol, maïs, froment, avoine, millet.
Bouvreuils :
tournesol, avoine pelée, millet plat.
Moineaux :
maïs, froment, avoine pelée, millet, riz cuit, pommes de terre cuites, pain, biscottes, fromage.

Comment préparer les aliments ?

Préparer des aliments pour vos amis à plumes ne représente pas de grandes difficultés. Voici quelques suggestions et règles à respecter :

- utilisez du suif de bœuf ou de la graisse de mouton;
- bannissez les déchets épicés;
- achetez des cacahuètes de bonne qualité.

Mélange graisse-graines :
- Remplir à moitié de graines une mangeoire (une demi-noix de coco ou une boîte de conserve par exemple);
- ajoutez-y des fruits secs hachés, des miettes de fromage et de gâteaux secs;
- versez dessus la graisse fondue et mélangez.
Attendez que la mixture soit refroidie pour servir.

Fruits et noix :
Fruits frais, fruits secs, noix, noisettes sont appréciés par les oiseaux à condition, pour certaines espèces (pics, sittelles, mésanges charbonnières) de les leur casser.

Cacahuètes :
Les cacahuètes ont une grande valeur nutritive; on les donnera avec leur enveloppe ou décortiquées, mais toujours non salées.

Pain :
Il faut éviter d'en abuser et ne pas mettre des morceaux trop gros, car cet aliment se gâte très vite et risque de fermenter dans l'estomac des oiseaux.

Comment faut-il nourrir les oiseaux ?

Chaque espèce étant tributaire d'un certain type de nourriture, il faut donc nourrir de façon variée en divers endroits, les uns plus éloignés que les autres, suivant que les oiseaux se rapprochent ou non des habitations.
Placez vos mangeoires à différents endroits, afin d'éviter les batailles entre vos hôtes.
La nourriture doit toujours être déposée suivant un lieu et un horaire fixe : un coin de fenêtre, de balcon, une branche d'arbre feront parfaitement l'affaire (jamais au niveau du sol à cause des chats). Le lever du jour et la fin de l'après-midi donneront aux oiseaux l'habitude de venir manger chez vous.

ERREURS A NE JAMAIS COMMETTRE :

1. Répandre la nourriture en bordure des routes.

2. Nourrir au sol les oiseaux lorsqu'on a un ou plusieurs chats en liberté.

3. Faire un gros tas avec la nourriture, de sorte que les oiseaux se volent dans les plumes.

4. Donner des aliments salés.

5. Présenter un poisson qui n'est pas entièrement décongelé.

6. Donner de gros morceaux à des oiseaux qui avalent et ne picorent pas (les mouettes par exemple).

7. Donner de petits morceaux quand l'aliment, la viande surtout, risque de geler.