Préparez vos animaux à l'arrivée de bébé.

 

La venue d’un enfant est une étape importante et réjouissante pour les parents. On décore la nouvelle chambre, on achète des jouets et on s’assure que tout sera prêt pour l’arrivée de bébé. Mais, pour l’animal de la maison, c’est une tout autre histoire. A vous de faire que cette histoire soit réussie !

Rares sont les propriétaires qui préparent leur animal de compagnie à l’arrivée d’un bébé. Toutefois, la présence de ce nouveau membre de la famille chamboule notablement la routine de la maisonnée. La part d’imprévisibilité introduite par ces modifications rapides dans leur environnement représente pour certains chiens et chats une source d’anxiété et de stress pouvant mener à différents troubles du comportement. Afin d’éviter la détérioration du lien qui vous unit à votre animal, voici quelques conseils pour préparer votre petit compagnon à la venue de bébé, et ainsi créer un équilibre dans vos relations.

La préparation :

Un ou deux mois avant l’arrivée du nouveau-né, habituez progressivement votre animal à un horaire réaliste, qu’il vous sera possible de respecter à la suite de la naissance de l’enfant. De cette façon, le «chambardement» de la routine ne sera pas directement associé au bébé.

Idéalement, il faut accorder un minimum de 10 à 30 minutes par jour d’attention à chacun des animaux (brossage, toilettage, jeux, etc.). Les propriétaires de chiens doivent faire une promenade quotidienne avec leur animal à un moment de la journée qui demeurera adéquat lorsque l’enfant sera là. L’instauration d’activités simples pouvant s’effectuer à la maison représente un très bon exutoire pour le chien s’il ne peut dépenser suffisamment d’énergie au cours des activités extérieures.

On recommande d’éviter les jeux physiques avec l’animal afin d’empêcher que le jeune enfant se fasse ultérieurement bousculer. Il est plutôt conseillé, par exemple, d’apprendre au chien à chercher et à rapporter un objet préalablement caché dans la maison.

Le chat, quant à lui, doit avoir accès à un endroit calme où il pourra se réfugier et observer les activités de loin, et où seront disposés le bol d’eau, la nourriture et la litière.Certains jouets qui distribuent de la nourriture lorsqu'ils sont manipulés par l'animal peuvent aider à diminuer le stress environnemental obligeant le chien ou le chat à travailler pour obtenir des aliments.

La chambre de bébé :

Si vous ne voulez pas que votre animal entre dans la chambre de bébé lorsque celui-ci sera né, il vaut mieux lui en interdire l’accès (ainsi qu’aux meubles et aux articles) dès l’étape de l’aménagement. Si vous le désirez, vous pouvez le laisser explorer et sentir les odeurs qui seront associées au nouveau-né comme la poudre, les couches et les lotions diverses. À la suite de l’accouchement, un proche peut rapporter à la maison du linge que le bébé aura porté afin de mettre votre petit compagnon en contact avec l’odeur de l’enfant.

Ces odeurs, tout comme la présence du bébé, doivent toujours être associées à quelque chose de positif. Ne laissez jamais traîner les objets du bébé en votre absence. Si l’animal tente de prendre un objet appartenant à votre enfant, attirez rapidement son attention, demandez-lui de le remettre et donnez-lui un de ses jouets. Si votre chien n’est pas habitué à aller en pension, il est préférable que quelqu’un le garde à la maison durant votre séjour à l’hôpital. Après l’accouchement, il est souhaitable qu’un des parents s’isole quelques minutes avec le chat ou qu’il promène le chien pendant que l’autre s’occupe du bébé.

Accorder de l’attention à l’animal évite qu’il se sente repoussé dès les premiers instants. De plus, il sera souvent trop excité pour bien interagir avec l’enfant. Un nouveau-né est relativement inactif et stimule très peu les animaux de compagnie.C’est seulement lorsqu’il commence à se déplacer que l’enfant devient plus inquiétant pour eux. C’est à ce moment que les accidents peuvent arriver.

Les présentations :

Pour que la relation entre l’enfant et l’animal s’amorce bien, il importe de ne jamais forcer les interactions. La plupart des chats ne veulent même pas avoir affaire au nouveau venu. Bien que l’intérêt puisse varier d’un animal à l’autre, certains chiens pourraient interagir de façon un peu trop intense avec le bébé. Un parent devrait donc s’asseoir confortablement avec le poupon pendant que le deuxième surveille le chien, qu'idéalement il tiendra en laisse. Ce dernier devrait pouvoir sentir et explorer le nouveau-né à son rythme, sans apeurer l’enfant. Si le chien a peur du bébé, il faut le laisser s’éloigner et lui donner le temps de se rassurer. On recommande aux propriétaires de chien ou de chat très joueur d’isoler leur compagnon poilu durant les premiers jours s’ils n’ont pas d’aide à la maison. Sa surexcitation pourrait involontairement causer des blessures.

Pour éviter que l’animal n’associe l’isolation à une punition, offrez-lui un jouet fourré de nourriture stimulante comme le Kong ou un jouet distributeur de nourriture comme le Pipolino. Après quelques jours de cohabitation, si votre animal ne représente plus aucun risque pour l’enfant (sauts, coups de patte, etc.), il pourra graduellement vous accompagner lors des activités quotidiennes avec bébé comme le bain, les changements de couches et autres. Afin de créer une association positive avec l’enfant durant ces activités, vous pouvez demander à votre chien de s’asseoir ou de se coucher en échange d’une friandise.

Les repas :

Puisque les bébés laissent tomber de la nourriture au sol, certains chiens les associent à une source d’alimentation. Votre fidèle compagnon pourrait facilement devenir insistant,voire voler la nourriture de l’enfant directement sur son plateau. Il est donc préférable de l’isoler durant les repas.

Finalement, ce qui importe réellement, c’est que vous fassiez de votre mieux pour le bien de tous. Après tout, nous ne sommes que des humains!